L’Andorre disposera d’une Casa de la Muntanya avec le soutien d’Actua, du Comú d’Ordino, de l’Observatori de la Sostenibilitat d’Andorra (OBSA) et du Centre d’Etudes sur la Neige et la Montagne d’Andorre (CENMA). Cet automne, les groupes de travail ont entamé les travaux pour le conditionnement de l’espace. Le centre sera composé de plus d’une douzaine de personnes issues d’horizons aussi divers que l’EFPEM, le CENMA, l’OBSA, l’Association des Guides de Montagne, le Cluster des Sports d’Actua, le Ministère de l’Environnement, Andorra Turisme, les stations de ski du pays, et des représentants de plusieurs sociétés d’événements sportifs, entre autres.
 
Dès 2019, Casa Ferino d’Ordino accueillera la Casa de la Muntanya. Mais avant d’adapter l’espace, l’équipe de travail sera logée à Casa de la Natura de la Cortinada. Et c’est précisément dans cet espace que la présentation a été faite, lundi dernier, avec la Cònsol Menor d’Ordino, Gemma Riba, qui a remarqué que “le projet va dynamiser la paroisse et nous positionner dans le tourisme de la nature et des activités de montagne, et comme un référent de la montagne au niveau du pays “.
Riba a aussi souligné “l’implication d’Actua et de son cluster des sports” pour faire du projet une réalité.
 
Judit Hidalgo, directeur d’Andorra Desenvolupament i Inversió (ADI-Actua), a expliqué que “la Casa de la Muntanya est un bel exemple de ce que Actua veut promouvoir. D’une part, travailler pour un secteur stratégique en Andorre, avec un grand potentiel de croissance et positionner le pays comme un référent dans le secteur des sports et de la montagne. D’autre part, mettre en place des outils au service des entreprises de ce secteur pour qu’elles puissent développer plus vigoureusement leurs projets et trouver cet espace de synergies “. Hidalgo a ajouté que ce projet vise également à « retenir les talents qui se trouvent en Andorre, et attirer d’autres pour enrichir davantage ce secteur ».
 
Marc Pons, en sa qualité de Directeur de l’OBSA et responsable du Medi Físic del CENMA, a expliqué que le projet s’articule autour de trois axes: “la promotion et la diffusion des activités sportives et touristiques de montagne, l’interaction et la génération de synergies et de projets entre les entreprises travaillant dans le domaine des sports de montagne, l’administration publique et les entités de recherche et d’innovation; et enfin la Recherche et Développement dans le domaine de la neige”.
 
Calcul en temps réel des conditions d’un itinéraire de ski de randonnée
 
A titre d’exemple, il a expliqué que les études permettront d’optimiser l’efficacité des canons à neige artificiels, le travail des dameuses dans les stations de ski, la gestion du risque d’avalanche, ou encore, le calcul en temps réel des conditions d’un itinéraire de ski de randonnée en Andorre. La conférence de presse s’est terminée par une démonstration du modèle sur lequel plusieurs projections sont en cours de réalisation, comme l’étude des chutes de neige dans le pays pendant le dernier mois de février.