Le siège social de la Région Occitane à Toulouse (France) a accueilli mercredi 13 décembre, une journée de travail franco-andorrane pour promouvoir des projets communs et pour échanger expériences et synergies entre les deux territoires. Au cours de la réunion, différents ateliers ont été organisés pour examiner les initiatives de coopération dans les domaines du développement économique, de la santé, du développement touristique, du tourisme de montagne, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la jeunesse.
 
Dans le domaine du développement économique, différents aspects de la transition énergétique et du développement de l’économie verte, des industries agroalimentaires et de l’agriculture biologique ont été abordés de manière transversale. La délégation andorrane a présenté ses projets de mobilité et de modélisation urbaine liés au Big Data, réalisés en collaboration avec le MIT. Dans cet atelier, la ministre Silvia Calvó était présente, accompagnée de représentants d’Actua. Du côté français, Christophe Lerouge, chef de la Direction Régionale Entreprises, Concurrence, Consommation, Travail et Emploi (Direccte), a présidé la réunion, aux côtés d’autres responsables d’économie et de commerce occitan.
 
La délégation andorrane était dirigée par la ministre aux Affaires Étrangères, Maria Ubach, et la ministre pour l’Environnement, l’Agriculture et le Développement durable, Sílvia Calvó, ainsi que le secrétaire d’État pour la Santé, Joan León. Du côté français, la réunion a été présidée par le préfet de la région, Pascal Mailhos et le vice-président du Conseil régional, Guillaume Cros, représentant la présidente de la région, Carol Delgado et l’ambassadrice de France en Andorre, Jocelyne Caballero.
 
Un nouvel élan pour la coopération dans le domaine de la santé
 
Dans le domaine de la santé, la coopération active entre la France et l’Andorre donnera cours à un nouvel élan en 2018 et 2019 à travers différentes actions au profit des personnes handicapées, avec des rencontres de travail entre les professionnels du secteur gériatrique, en étroite collaboration avec le Gérontopôle, centre hospitalier toulousain; mais aussi dans le domaine de la coopération en urgence médicale, les maladies chroniques et le traitement du cancer, intégrant les services d’Andorre dans le réseau transfrontalier des hôpitaux toulousains et dans le réseau d’oncologie occitane.
La coopération dans le domaine de la santé affectera également le recrutement des médecins, l’amélioration de la sécurité sanitaire et l’échange de données et la réflexion éthique. La secrétaire d’État pour la Santé, Joan León, a participé à cet atelier avec des médecins du SAAS et des responsables d’Actua. Côté français, la directrice de l’Agence Régionale de la Santé (ARS) Monique Cavallier y a participé, ainsi que les responsables du centre médical du Gérontopôle et du service régional de coopération et de mobilité.
 
Projets de tourisme durable
 
Les aspects liés au développement durable du tourisme et les défis des Pyrénées ont également été abordés. Les autorités françaises et andorranes ont souligné l’importance capitale que représentent les zones de montagne pour le développement de nouvelles activités. Ils ont également échangé sur les défis que posent la lutte contre le changement climatique et la gestion des ressources naturelles, comme l’eau. Au cours de l’atelier, auquel ont participé des représentants du Ministère du Tourisme et de la CENMA, ainsi que le Directeur Régional Occitan pour l’Environnement et d’autres représentants de la Région, l’accent a été mis sur le renforcement des relations entre les deux territoires par l’amélioration de l’accès à la RN20.
 
Promotion des établissements d’enseignement supérieur spécialisés dans l’agriculture et l’ingénierie
 
Les deux délégations ont également travaillé sur le renforcement de l’offre française d’enseignement supérieur et de formation pour les jeunes étudiants andorrans, surtout en matière de formations en ingénierie agricole et énergétique. L’accueil et l’accès des étudiants andorrans dans les deux académies de la région occitane étaient aussi des aspects traités.
 
Les directeurs de l’Éducation et de l’Environnement du gouvernement d’Andorre, avec des responsables du CENMA et de l’Université d’Andorre, ont rencontré le recteur de la région académique de Montpellier, Armande Le Pellec-Muller, ainsi que d’autres responsables de l’éducation et de la jeunesse en Occitanie.
 Il s’agit de la première réunion de coopération transfrontalière depuis la création de la nouvelle région de l’Occitanie, au-delà de la coopération traditionnelle qui existe entre les deux territoires, en particulier dans les domaines de la santé, l’éducation et la science.

Les deux délégations ont coïncidé sur la promotion de la coopération suite à la signature en mars dernier d’un accord international sur l’amélioration des routes nationales françaises 20,22 et 320 entre l’Andorre et la France. Il s’agit d’un programme d’investissement partagé de 21 millions d’euros qui permettra de renforcer la sécurité routière entre Ax-les-Termes et la frontière franco-andorrane.
 
En ce sens, le préfet de la région, Pascal Mailhos, et la ministre aux Affaires Étrangères, Maria Ubach, ont convenu qu’il s’agit d’une étape décisive dans les relations de proximité entre la France et Andorre et qu’elle ouvre de nouvelles voies de coopération dans des domaines d’intérêt mutuel.

Texte et photos: Govern d’Andorra

Actua Actua
Author: Actua Actua