La première session des Conférences sur l’Innovation et les Nouvelles Technologies en Andorre (INNTEC), sous le titre “La Révolution 4.0 en Andorre”, a été d’une qualité exceptionnelle avec plus de 20 experts représentant des entreprises de renommée internationale.
Mercredi 29 novembre 2017, a accueilli les blocs de Tourisme et Commerce, Economie et Finances et les Défis de l’Innovation.

Dans son discours de bienvenue, le ministre de l’Economie, de la Compétitivité et de l’Innovation, Gilbert Saboya, a saisi l’occasion pour faire connaître les différents projets de fidélisation des touristes qui visitent l’Andorre, tout comme les projets de mobilité et d’accessibilité et les nouveaux modèles de paiement à travers les Smartphones.

Le premier bloc a été centrée sur le Tourisme et le Commerce, avec la conférence “Mondialisation – penser en grand mais agir sur la segmentation!, de Betim Budzaku, directeur général d’Andorra Turisme. Budzaku a expliqué comment les nouvelles technologies ont transformé les habitudes de consommation et de communication des familles et l’impact sur la façon d’attirer les familles et leur faire vivre de nouvelles expériences en Andorre.

La deuxième conférence a été proposée par Jordi William, directeur général de Barcelona Turisme. William a partagé les idées de Budzaku et a ajouté que pour capter les touristes , il faut être présents sur leurs téléphones mobiles. La transformation numérique est constante et les appareils mobiles sont le nouveau canal de communication et d’information que nous utilisons.

 Le responsable Marketing, Innovation Développement Commercial d’eBay, Jorge Herrero, a expliqué l’évolution radicale des habitudes d’achat et les tendances dans l’avenir du commerce électronique et du B2C, qui augmenteront de 27,4% au cours des prochaines années. Les secteurs du tourisme et du commerce devront donc changer la manière d’offrir leurs produits et services.

 De son côté, Miquel Gouarré, directeur du NIU d’Andorra Telecom, a présenté cette initiative pionnière en Andorre, qui permet aux jeunes entrepreneurs de démarrer leurs projets avec l’aide d’entreprises et de chefs d’entreprise.
La session s’est terminée par une table ronde sur l’Innovation touristique et commerciale, animée par le co-fondateur de Crowland, Juan Ignacio Luque. Toni Massanés, directeur général de la Fondation Alicia; Xavier Sastre, directeur du développement des affaires d’EURECAT; Pilar Escaler, directrice de la Chambre de commerce; et David Hidalgo, PDG d’ENSISA ont participé au débat.

Massanés a expliqué les tendances alimentaires et les formes de consommation selon nos habitudes et notre situation personnelle. Xavier Sastre, d’EURECAT, a présenté les outils qu’ils proposent aux clients pour continuer à innover en permanence : les technologies industrielles, telles que la robotique ou les drones, ou les technologies numériques, telles que le Big Data. A son tour, Pilar Escaler, de la Chambre de Commerce d’Andorre, a souligné l’importance du commerce électronique qui oblige les magasins à proposer de nouvelles expériences d’achat. David Hidalgo, a souligné l’importance des nouvelles technologies et de l’Innovation dans les pistes de ski : Booking online, kilomètres skiés et dénivelés parcourus, le paiement de produits et services avec des téléphones portables, entre autres.
Après le déjeuner Networking et les présentations sponsorisées, les Conférences INNTEC ont repris avec les présentations dans le domaine économique et financier. Le programme a accueilli la présentation du projet Merkaat, l’outil de Conseil pour des investissements numériques de Crèdit Andorrà, présenté par Santiago de Larrea, Projet Manager de Digital Private Banking de la société.

Juan Manuel Quesada, responsable du département Corporate Growth and Development d’EBURY, a présenté les aspects positifs et négatifs de l’application des nouvelles technologies dans le secteur financier.
Dans ce bloc thématique, l’avocat Bernat Domeyó, du cabinet d’avocats Uría Menéndez, a expliqué le concept de collaboration public-privé entre les entreprises, les administrations et même les citoyens dans le but de lancer de nouveaux projets pionniers.
Alan Labsch, directeur de Lykke, a clôturé le bloc d’Économie et Finances avec la conférence ‘Digital Assets & Platforms’. Labsch a dévoilé de nouvelles plates-formes de stockage et d’échange de données avec un objectif clair: la collaboration d’entreprises ou de particuliers pour continuer à innover.

INNTEC a clôturé la première journée avec les aspects juridiques et les opportunités de l’industrie 4.0 avec une table ronde animée par Vladimir Fernández, partenaire fondateur d’Alfa Capital.
 Ester Peralba, associée fondatrice de Pl Advocats, a expliqué le problème pour déterminer quelles lois et réglementations doivent être respectées par les nouvelles entreprises qui développent tous leurs services à travers l’Internet. Elle a été suivie par Elena Redondo, associée de Manubens Abogados, qui a expliqué les termes de la confiance électronique et la prévention du blanchiment d’argent dans les entreprises numériques.

 Enfin, le Security Officer d’Andorra Telecom, César Marquina, a parlé du concept de la sécurité et la confidentialité des données, à prendre en compte lors de la création d’une entreprise numérique. Lluís Ramis, partenaire et CEO de Cluster Development, a souligné l’importance du développement d’initiatives de type Cluster comme instrument essentiel pour améliorer la compétitivité dans différents secteurs.

 La deuxième journée de conférences et de tables rondes débutera demain matin à 10 heures, au Centre de Congrès d’Andorre-la-Vieille avec les blocs: villes du futur, mobilité et durabilité, et numérisation. La conférence s’achèvera par une table ronde sur les nouveaux modèles d’affaires et les success stories, ouverte au grand public.

Source: ACTinn