Standard & Poor’s améliore la note d’Andorre, à long et à court terme, de “BBB- / A-3” à “BBB / A-2” et maintient sa perspective stable. L’amélioration de la note publiée par l’agence démontre une nette récupération après la crise de l’affaire BPA, qui avait provoqué la baisse de la note en deux niveaux, de « BBB + / A-2 » à « BBB- / A-3 ». Deux ans plus tard, la note a augmenté d’un niveau à court et à long terme (« Notch » dans la terminologie technique) avec une perspective stable. Les évaluateurs ont salué la poursuite du programme de réformes que le gouvernement mène afin de répondre aux normes des organismes internationaux. Ils ont également souligné la relance de l’économie du pays et sa croissance continue, ainsi que les réformes du système fiscal et des législations prioritaires. L’agence a particulièrement apprécié la promotion des politiques d’alignement avec les pratiques internationales de régulation et de supervision financière.

Dans la note publiée, les évaluateurs remarquent les perspectives positives générées par les négociations du gouvernement Andorran avec les institutions financières comme le Fonds Monétaire International, ce qui laisse entrevoir une stabilisation future du système financier. L’agence met également en valeur que l’aboutissement des négociations pour un accord d’association avec l’UE serait positif et donnerait une plus grande visibilité d’Andorre à l’étranger. Ceci ferait l’objet d’une nouvelle amélioration de la note.

 La note tient compte des risques potentiels liés à la taille du pays et du poids du système financier dans l’économie de la Principauté. A cet égard, les efforts du gouvernement pour améliorer le contrôle et la supervision sont bien considérés, tout comme l’adoption des banques andorranes de l’IFRS (International Financial Reporting Standards). Il s’agit d’une norme comparable en matière comptable et financière.

Les évaluateurs atténuent les risques du modèle d’affaires des banques andorranes, suite à leur adéquation aux normes internationales de transparence. Standard & Poor’s a également applaudi l’amélioration des politiques de gestion des risques.

Texte: Govern d’Andorra
Photo: eflon